Chemisée

Chemise bleueJ’ai déjà dit ici que je ne portais jamais de chemise. À l’époque, c’était parfaitement vrai – et, vu le ratio de t-shirts qui vivent dans mon armoire, ça continue majoritairement de l’être, mais une lente transition s’opère dans ma garde-robe. Tout a commencé à mon dernier Mai fait main ; en faisant le bilan, je me suis rendu compte que malgré ses imperfections, mon vêtement le plus porté était cette chemise à carreaux, chemise que j’ai pourtant trouvée tout à fait improbable lorsque je l’ai fabriquée : son rose fluo, et ses manches bouffantes, pour sûr, me lasseraient assez rapidement. J’ai pourtant continué de la porter régulièrement, y compris dans un contexte professionnel. Comme quoi…

M0001402Il fallait donc réitérer l’expérience, ce que j’ai fait avec plaisir dans un joli coton texturé – un type de tissu qui a également ma préférence pour les chemises d’homme (je n’en fabrique pas, mais j’en achète – pour d’autres que moi). Mauvaise pioche : quoique très agréable à porter, il s’est avéré un peu difficile à travailler, car il est tout mou, tout en « s’accrochant » quand même à ma machine à coudre… ça m’ennuie de le reconnaître : je préfèrerais faire la promotion de la couture et faire croire que tout est facile, mais parfois, même pour un résultat très simple, on en bave.

M0001408Une fois passée l’épreuve de la couture, j’étais tout de même ravie de ma petite chemise, certes sans tenue mais extrêmement polyvalente ; cet écosystème complexe qu’est mon panier à linge sale compte désormais une nouvelle espèce, rivale du T-shirt. L’espèce dominante a du souci à se faire : plus sophistiquée, certes, mais adaptée à davantage d’environnements (la chemise passe sans problème du trip sac à dos à l’entretien d’embauche), cette nouvelle arrivant se reproduit rapidement : ces photos datent peut-être de ce printemps, mais depuis, j’ai produit pas moins de cinq chemises, blouses et assimilées. L’équilibre du panier à linge est en danger.

M0001386

 Photos de Noctvrna !

6 réflexions au sujet de « Chemisée »

  1. Dans mon panier aussi, la chemise est en train de prendre le dessus : pas la tunique mais la chemise la presque vraie avec son pied de col ( mais pas de bracelets et de fentes de manches chez moi : ça trempe dans la soupe ;-))
    Celle-ci est magnifique et les photos époustoufflantes

    1. J’avoue que je n’aime pas trop me compliquer la vie avec trop de pièces non plus : pied de col et poignets, d’accord, mais les pattes de boutonnage, les empiècements dos… Ça me barbe terriblement. Tu as de la chance d’avoir une morphologie « japonaise », je trouve que c’est une excellent source de basiques (hélas complètement inadaptée pour moi, je crains)!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *